La préparation mentale en tant que stratégie
de remédiation et de lutte contre l’échec scolaire


Alain Fouchet - Professeur d’EPS au collège Michel de Montaigne - Dompaire/Vosges

"L’action apporte une réponse aux problèmes de concentration, d’attention, d’estime de soi, de motivation que rencontrent les élèves. Généralement ces difficultés sont abordées en conseils de classe avec pour simple conseil : “il faut être plus concentré lorsque vous faites vos devoirs...”. Oui, mais comment faire ?
L’action apporte une réponse : apprendre très concrètement des habiletés mentales, avoir la possibilité et la capacité de les utiliser en cours et de les réinvestir dans la scolarité et dans la vie de tous les jours. L’action décrite s’intéresse à la régulation de l’attention, à l’augmentation de la motivation, à la diminution de l’anxiété, à la gestion du stress, à l’amélioration de l’estime de soi et de la confiance en soi ou encore à une meilleure perception de ses compétences.
Les chercheurs spécialistes de l’apprentissage moteur ont souligné très tôt dans leurs écrits l’importance des habiletés mentales comme facteur clé des apprentissages moteurs, que ceux-ci soient abordés dans le cadre de la haute performance ou en milieu scolaire. Ces habiletés mentales sont plus particulièrement la pratique de l’imagerie mentale et l’apprentissage par observation d’un modèle. Ces deux types de stratégie n’ont pas été mis en application dans le domaine scolaire de façon systématique avec un programme visant à pallier les difficultés d’apprentissages ou certaines formes d’échec pendant les cours d’éducation physique et sportive."

Retrouvez l'ensemble des documents sur le site du PASI (Pôle académique de soutien à l'inovation) de l'académie de Nancy

Réagir à ce texte