15 - La formation des enseignants en relaxation

Actuellement, les enseignants désireux de se former à la relaxation doivent le faire dans des instituts privés et ceci à leurs frais.

Cette expérimentation de la relaxation est pourtant un début de travail sur soi-même et il apparaît pourtant clairement à tous qu'on ne peut prendre les autres en charge sans avoir effectué un travail sur soi-même (professions médicales, divers thérapeutes, travailleurs sociaux, enseignants...).

N'est-il pas temps de former les enseignants à la pratique de la relaxation ainsi qu'à son enseignement ?

Le travail d'enseignant est loin d'être uniquement de la transmission de savoirs. Chacun sait la difficulté des concours pour les enseignants, mais qu'en est-il de leur préparation personnelle et de leur aptitude à accompagner les élèves (de façon neutre) ?

Nous ne sommes plus à l'époque de pénurie où le prof remplaçait le livre.

Comment des professeurs que l'on n'emploierait que pour leur cerveau (leurs études intellectuelles) et que l'on n'aurait formé que pour ça pourraient-ils globalement éduquer nos élèves, sans oublier les dimensions psycho-affectives et corporelles ?

Nos enfants ressemblent pourtant trop souvent à des cerveaux sur pied et on ne s'occupe que de cette partie de leur être.

Ne doit-on pas envisager une pratique de la relaxation et une formation adéquate à son enseignement dans la formation initiale des enseignants ? Ne doit-on pas envisager une formation à la "pensée positive", à la gestion de groupe et à la communication ?

Ne doit-on pas envisager que les IUFM ainsi que les UFR de Sciences de l'éducation (où les futurs professeurs des écoles préparent une licence avant le concours des IUFM afin d'y recevoir une formation spécifique au métier d'instituteur) offrent à leurs étudiants la possibilité (ou l'obligation) d'une formation à la relaxation et aux disciplines psycho-corporelles ?

La rédaction du site Ecole et Relaxation

Réagir à cet article : contact@ecole-et-relaxation.com ou formulaire en ligne