102 - Exemple de lettre envoyée à un recteur d'académie
pour demander l'introduction de la sophrologie
dans les établissements scolaires

Madame, Monsieur,

Peut être est-ce audacieux de vous contacter par mail, mais notre souci se vit au quotidien dans nos cabinets de sophrologues et de psychologues.
Nous pensons que la démarche individuelle ne suffit pas, en effet, il s’agit d’enfants qui ont besoin et qui souhaitent retrouver des outils naturels tels que la concentration, la respiration calmante, l’équilibre… Et aussi les accompagner à réapprivoiser l’affirmation de soi, la socialisation, le nouveau regard, le respect de soi et des autres etc.
Leur apprendre à gérer les difficultés qu’ils éprouvent par des blocages, des peurs et des émotions ancrées dans le corps.
Réintégrer les bases élémentaires dès l’enfance au centre même de l’éducation, les aideraient à mieux vivre leur quotidien et préparer leur avenir. Nous parlons là de prophylaxie.

A travers nos programmes pédagogiques et ludiques spécialement proposés pour des enfants et adolescents, nous pourrions participer à limiter l’agressivité, la violence, la colère trop souvent mal exprimée. En chacun de nous se trouve une nouvelle attitude, un nouveau comportement à redécouvrir afin de mieux gérer les situations face aux évènements de notre vie.
De nombreux parents sont très attentifs à cette démarche et nous soutiennent mais n’ont pas tous les moyens de payer des séances individuelles à leurs enfants. 
C’est pourquoi nous vous sollicitons afin que cette démarche devienne plus accessible en vous la proposant au sein de l’éducation nationale.
Certains témoignages d’enfants très touchants, nous montre qu’à travers les mots s’expriment leurs « maux ».

Nous vous adressons deux programmes pédagogiques et serions ravies de partager vos remarques.

Cordialement.

Sandrine Lefebvre
Catherine Mathieu (sophrologue - Eure)

Voir le programme en cliquant ici

Réagir à cet article