2 - La relaxation, c'est mieux à l'école

Si l'on fait faire de la relaxation à un enfant d'âge scolaire en dehors de l'école, cela peut l'aider, mais cela ne règlera pas les tensions qui viennent de la classe. Et de toute façon, il n'existe pas d'endroits spécifiques pour faire faire de la relaxation aux ados. Ce sont toujours des groupes d'adultes et je ne pense pas qu'on puisse faire la même chose avec des adultes et avec des ados. Les tensions et les problèmes ne sont pas les mêmes. C'est encore plus vrai avec des enfants en primaire ou en maternelle

Si les parents se décident à commencer la relaxation avec un ado, c'est parce que cet ado a des problèmes et ces problèmes sont souvent amplifiés par l'environnement scolaire. C'est pourquoi je trouve qu'il serait beaucoup plus efficace d'intégrer la relaxation dans le cursus scolaire.

La relaxation dans une classe permet de créer des rapports différents entre les élèves et entre les élèves et l'enseignant, surtout si l'enseignant participe lui-même aux séances ou les organise.

L'enseignant lui aussi en profitera parce qu'il sera plus calme et parce qu'il aura construit autre chose avec sa classe.

Et puis l'école propose un cadre qui permet de faire facilement les choses pendant le temps scolaire, des choses qui se répètent.

Nathalie, mère de 2 garçons de 15 ans (2nde) et 11 ans (6ème)

Réagir à cet article

La réponse de Patricia

Je suis d'accord avec ce que dit Natahlie, et depuis 20 ans que j'enseigne le yoga aux adultes, je les entends toujours dire, "c'est dommage que l'on n'ait pas appris tout cela dès le plus jeune âge" et "ça devrait être primordial à l'école".
Ce sont eux qui m'ont incitée à donner des cours aux enfants, et au tout début j'intervenais dans les écoles et on me confiait surtout les enfants qui "dérangeaient".
Avec moi, ils étaient supers, ils s'endormaient souvent. Ils étaient intéressés, et avaient grand besoin de se relaxer.
Et pour les séances en extra scolaire, au début je les proposais le mercredi, puis nous nous sommes vite rendu compte que cela était trop déconnecté pour l'application directe à l'école. Nous avons donc mis 2 séances plus courtes pendant midi et une fois par mois nous mangions ensemble avec découverte de l'alimentation saine et bio.

Toutes ces infos ne sont pas données d'office à tous et ça les intéressait beaucoup. Ainsi que mettre la conscience dans chaque acte et d'autant plus au repas, en mâchant lentement.

Depuis 12 ans, je propose des formations aux enseignants pour qu'ils puissent l'inclure dans leurs cours. Ça ne demande que quelques minutes et les enfants sont bien plus réceptifs.
Des études en neurosciences nous confirment que l'enfant joyeux et relaxé a des capacités d'apprentissage multipliées, et au contraire s'il est stressé ou humilié il s'en suit des blocages parfois irréversibles.
Si les enseignants pouvaient entendre... Et en même temps ce serait plus agréable pour eux aussi !

Dernièrement, en proposant cette activité dans le cadre du CEL (Contrat éducatif local) à Millau, depuis 3 ans, je me suis entendue dire que la relaxation n'étant pas au programme, cette activité était retirée de la liste des animations du CEL.
Un enseignant qui voulait me faire intervenir en était très déçu ! Il a senti qu'il y avait peut-être des non dits là dessous... Cette décision émanait de l'inspection académique car cette année la mairie a jugée opportun de la faire valider d'abord par ce service...

Je veux bien entendre votre point de vue.


Patricia, mère de 4 enfants, à Millau, professeur de yoga enfants adultes et propose une formation "le yoga, la relaxation et l'enfant"

Réagir à cet article